Les khettaras sont pour les oasis du sud-est marocain des sources d’approvisionnement en eau essentielles voire vitales dans la majeure partie des cas. Leur disparition progressive entraîne la disparition de la vie dans toute la région du pré-Sahara marocain, qui sera alors remplacée par la pauvreté et la désolation.

Or leur disparition s’accélère du fait des difficultés à les maintenir vivantes aujourd’hui  (www.l-eau-du-desert.com ). La plus petite action en faveur de leur sauvegarde est accueillie avec enthousiasme par les populations oasiennes qui souhaitent ardemment continuer à vivre dans leur environnement. La survie des oasis, c’est aussi notre survie, car sans elles la désertification avance et ses effets sont une menace pour le Maroc.

Notre projet, outre l’aspect environnemental et économique qu’implique la survie d’une khettara, englobe également une dimension humanitaire du fait qu’il s’attache à améliorer les conditions de vie des femmes, leur santé, l’hygiène de l’environnement de vie, la salubrité du village.